L’air du temps est au « digital » ; il vise à l’accès gratuit, facile, sans contraintes (ou presque), aux contenus numériques de tous genres, qui se transforment en données numériques. Mais le glissement de la donnée numérique à la donnée tout court est dangereux. Car le droit extrait la donnée brute, abstraite, de la protection par la propriété intellectuelle, alors même que la donnée est devenue l’or noir du XXIe siècle. Comment concilier la tendance à l’ouverture des données avec la protection offerte par propriété intellectuelle ? Ce colloque pluridisciplinaire propose d’identifier et d’analyser les points de contact entre ces deux aspirations contradictoires.

Source : Calenda – Propriété intellectuelle et données dans l’environnement numérique