Il y fut question de souveraineté des données, de hacking, de mobilité, d’intelligence artificielle, de design, de religion, de porno, de neurosciences pour améliorer son sommeil, d’espaces lointains, d’univers ou encore de mixité… un panorama éclectique des sujets empruntés par les acteurs du digital. En trois jours, le Web2day aura tenu ses promesses et attiré 4.500 personnes, à Nantes, dont près de 200 startups, une trentaine de grands groupes (La Poste, Orange, la SNCF…) et presque autant d’investisseurs. Un bon crû à l’aube de la prochaine édition où, pour les 10 ans du festival, les organisateurs de ce rendez-vous actif et festif promettent un feu d’artifices.

Source : Web2day, comme un révélateur de l’écosystème digital