Retour sur le programme Frenchtech à Rennes et son évolution.

mabilay

Dotée de 200 millions au niveau national, l’initiative French tech – vingt territoires sont labellisés – « se focalise sur l’accélération de la croissance des start-up », explique le site officiel. Rennes métropole se défend d’instaurer là une énième structure : « L’association est née de la fusion de la Cantine numérique et de la Novosphère. » Elle entend aussi désacraliser le vocabulaire : « Beaucoup d’entreprises entendent French tech, start-up, Mabilay et se disent, tout cela, ce n’est pas nous ».

Source : French tech. Être labellisé c’est bien, mais après ? | Ouest France Entreprises