Les deux écoles se préparent à regrouper leur compétences.

216542-mines-de-nantes-telecom-bretagne-580x310

La décision est entérinée : le 1er janvier 2017, l’École des mines de Nantes et Télécom Bretagne (Brest) disparaîtront pour donner naissance à une seule et unique école d’ingénieurs, dont le nom reste à déterminer. Les gouvernances des deux établissements l’ont décidé le 24 mars 2015. Une étude de faisabilité sur l’opportunité d’une telle fusion avait été lancée, il y a près d’un an. La nouvelle école, interne à l’IMT (Institut Mines-Télécom) se positionnera « à la croisée des trois enjeux techniques et […]