Axelle Lemaire a annoncé le 12 novembre les 9 premières métropoles Frenchtech.

frenchtech_rennes

Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du numérique depuis avril, s’est fixé un objectif : faire de la France une pépinière à start-up, capable de rivaliser avec les plus grandes places internationales. Mercredi 12 novembre, la ministre a enclenché la phase deux de l’offensive « French Tech » (cette bannière sous laquelle le gouvernement a décidé de « marketer » l’écosystème high-tech français afin qu’il soit plus visible à l’étranger). Et annoncé quelles villes françaises, parce qu’elles disposent d’un écosystème numérique local dynamique, seront labellisées « métropoles French Tech » . Au-delà de Paris , qui héberge 60 % des start-up françaises. Sur quinze dossiers, « nous avons […]