Fabrice Mare, directeur de l’Adit (gence de développement industriel du Trégor), nous parle du projet Passion dont le but est de soutenir les start-up numériques.

LNN_1311156921.jpg

Une idée géniale et du savoir-faire technologique ne suffisent pas pour développer son entreprise. Beaucoup de créateurs de start-up pêchent côté commerce et marketing. Le projet Passion (1), porté par l’Adit (2) promet d’y remédier. Sa force de frappe : une équipe de « vendeurs » basée à Paris. Comment en êtes-vous arrivé à imaginer ce projet Passion , destiné à soutenir les start-up ? Fabrice Mare (directeur de l’ Adit ) : Une dizaine de start-up se créent chaque année à Lannion dans le domaine du numérique . Les chefs d’entreprises sont souvent des ingénieurs, des chercheurs issus […]